Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 25 janvier 2012

AIN DEFALI EST MENACEE PAR LE MANQUE D’HYGIENE.

Notre commune est très en retard sur l’assainissement et la plupart des foyers ne disposent pas d’installations sanitaires suffisantes et boivent encore de l’eau impropre à la consommation quant à sa conservation. Elle est menacée par les conséquences du manque d’hygiène. Surtout à cause des maladies touchant en priorité les enfants et en particulier les maladies diarrhéiques.

Le manque de latrines a des conséquences différentes mais tout aussi négatives sur leur santé et leur dignité. Ils doivent attendre le soir pour se soulager, par souci de pudeur et de sécurité.
Lorsque l’on peut traiter et évacuer adéquatement les eaux usées, il est possible de mieux protéger et de moins gaspiller les ressources en eau douce. L'exploitation raisonnable de ces ressources évite aussi la contamination et réduit la nécessité de traiter l'eau.
L'éducation en matière d'hygiène au niveau dans notre communauté consiste à inculquer aux mères de bonnes pratiques d'hygiène pour aider les jeunes enfants à prendre un bon départ dans la vie car les femmes sont les principales responsables de l'eau et de l'assainissement au sein du foyer.

Les écoles inculquent aussi des notions de santé et d'hygiène qui peuvent se transformer en bonnes habitudes pour le reste de la vie.

vendredi 20 janvier 2012

Ain Défali, une ville sans rues, sans trottoirs ni passage de piétons.

Est-ce que vous avez entendu parler de la commune d’Ain Défali, au Maroc ? Faites une petite recherche sur Internet au sujet de cette commune. Il serait vraiment intéressant de savoir que cette ville est la plus négligée de la Province de Sidi Kacem et pourtant elle offre une variété d'attractions, un cadre naturel magnifique, des gens sympas et un climat doux. Pourtant, elle est dépouvue de rues, de trottoirs et de passage de piètons.



La rue, l’élément fondamental et probablement le plus structurant de la morphologie d’une ville, n’existe pas à Ain Défali. Elle en assure le maillage. Elle est un morceau de ville. Elle contient les fondements de la vie sociale ; elle en porte les germes au travers des activités humaines qui s’y déroulent et qui transitent par les réseaux qu’elle tisse à même le territoire. La rue, de tout temps, a assuré la fonction la plus élémentaire de brassage de la vie publique. Elle est par excellence le lieu où s’écoulent les flux de la ville, et c’est peut-être pour cette raison que l’on a tendance, trop souvent, à parler de rue pour dénommer une voie, quelle qu’elle soit.



Les trottoirs, inexistants dans notre ville, sont les lieux de passage des piétons, de la promenade, de la flânerie, du lèche vitrine, des arrêts, des rencontres et des bavardages aux terrasses des cafés. Le trottoir est dénivelé ou non par rapport à l'espace réservé aux véhicules. Il est souhaitable que ses limites soient repérables et détectables. Il est de préférence revêtu d'un matériau permettant le déplacement sans difficulté des personnes. Le trottoir est l'espace dédié aux piétons.



Le trottoir traversant donne au piéton une vraie continuité de cheminement et un confort de déplacement. En effet, il revient au conducteur d'assurer la sécurité du piéton car il franchit alors un trottoir. Cet aménagement a vocation à favoriser les déplacements pédestres, et à faciliter également le déplacement de toutes les personnes à mobilité réduite. Le trottoir traversant étant un trottoir, il offre les mêmes avantages au piéton, et impose les mêmes règles aux autres usagers (cyclistes, deux roues motorisés, automobilistes, chauffeurs)... Le piéton est davantage en sécurité car il reste sur un espace qui lui est propre. Ce n'est plus le piéton qui traverse la rue secondaire mais le véhicule qui traverse le trottoir. En cela, il ne s'agit pas d'un plateau surélevé, simple surélévation de la chaussée qui n'est pas en continuité d'un trottoir.

Nécessité de mettre des feux de signalisation pour régulariser la circulation sur l’axe routier potentiellement dangereux Ouezzane-Fès qui traverse notre cité urbaine. Les véhicules y roulent très rapidement engendrant de temps à autres des pertes humaines.

Le Ministère de l’habitat et de l’urbanisme doit s’intéresser sérieusement à notre ville pour nous dicter un plan local convenable d'urbanisme communal.

mardi 17 janvier 2012

Mohamed Rouicha, célèbre chanteur populaire, amazigh et arabe, spécialiste du « Loutar », est décédé aujourd’hui, en début d'après midi à Khénifra,


Né en 1950 à Khénifra, d’une famille modeste, Mohamed Rouicha, de son vrai nom Mohamed El Houari, spécialiste du Loutar (instrument emblématique de la région de l'atlas) avait débuté sa carrière en 1964.Chanteur berbère marocain et poète amazigh, sa renommée dépassa la petite ville natale surtout avec à "Ya l’hbiba", "bini w’binek darou l’hdoud". Les thèmes des textes de Rouicha évoquent dans un style populaire purement traditionnel, l'amour, la nature, la justice (que ce soit dans le monde profane ou religieux), la politique, la vie et la mort.

lundi 16 janvier 2012

Comparer l’incomparable.

Construction d’un grate-ciel géant en deux semaines en Chine
Le temps record en matière de construction a été réalisé par les Chinois avec un hôtel de trente étages en 15 jours, près du lac Dongting dans la province de Hunan. Le bâtiment peut résister à un séisme de magnitude 9.



Réalisation d’une omelette géante à Marrakech, au Maroc.
Préparation hors norme de la plus grande omelette, à Marakech, qui a nécessité quinze cuisiniers, 85 litres d’huile de table, 22 000 œufs , une poêle de cinq mètre de diamètre et deux mètres de haut et des spatules géantes.

dimanche 15 janvier 2012

La Kafala qu'est ce que c'est ?


Résultat de recherche d'images pour "la kafala au maroc"

Définition de la Kafala d'un enfant abandonné :
La Kafala de l'enfant abandonné consiste en la prise en charge de sa protection, son éducation et son entretien.
Elle ne donne pas lieu à la filiation entre la personne à laquelle est confiée la Kafala et l'enfant, sachant que le tribunal ne déclare un enfant comme étant abandonné que s'il rentre dans l'une des catégories prévues par la loi.

Résultat de recherche d'images pour "la kafala au maroc"

Conditions de la kafala de l'enfant abandonné :
La kafala des enfants abandonnés n'est accordée qu'aux personnes et organismes ci après :
1°: Les époux musulmans ayant atteint la majorité légale, moralement et socialement aptes à assurer la Kafala de l'enfant, disposant de moyens matériels suffisants pour subvenir à ses besoins, n'étant pas atteints de maladies contagieuses ou les rendant incapables d'assumer leur responsabilité. Ils doivent n'avoir pas fait l'objet, conjointement ou séparément, de condamnation pour infraction portant atteinte à la morale, ou commise à l'encontre des enfants. Ils ne doivent pas être opposés à l’enfant dont ils demandent la Kafala, ou à ses parents par un contentieux soumis à la justice, ou par un différend impliquant des craintes pour l'intérêt de l'enfant.
2°: La femme musulmane remplissant les conditions sus- évoquées.
3°: Les institutions publiques chargées de la protection de l'enfance reconnues d'utilité publique, aptes à assurer la protection des enfants et à les élever conformément à l'islam.

La procédure de la Kafala d'un enfant abandonné :
- La partie désirant assurer la Kafala d'un enfant abandonné doit en formuler la demande au juge chargé des affaires des mineurs duquel relève le lieu de résidence de l'enfant. La demande doit être accompagnée de documents établissant qu'elle remplit les conditions ci dessus, et d'une copie de l'acte de naissance de l'enfant à prendre en charge.
- Le juge chargé des affaires des mineurs après une enquête visant à s'assurer de la réalisation des conditions requises- rend une ordonnance confiant la Kafala de l'enfant, et désignant la personne qui en est chargée tuteur datif. Cette ordonnance produit une série d'effets.

Les effets de l'ordonnance relative à l'octroi de la Kafala :
L'ordonnance relative à l'octroi de la Kafala donne lieu aux effets suivants :
- La personne assurant la kafala est chargée de l'entretien de l'enfant pris en charge, de sa garde, sa protection, jusqu'à sa majorité légale (18 ans). Si l'enfant pris en charge est de sexe féminin, son entretien se poursuit jusqu'à son mariage ou jusqu'à ce qu'elle puisse subvenir elle-même à ses besoins. Si l'enfant pris en charge est handicapé ou incapable de subvenir à ses besoins, l'obligation d'entretien se poursuit.
- La personne qui assure la kafala bénéficie des indemnités et allocations sociales allouées aux parents pour leurs enfants.
- La personne assurant la kafala est civilement responsable des actes de l'enfant pris en charge.

samedi 7 janvier 2012

Plus un homme fait le ménage, plus il risque le divorce.


Les risques de divorce augmentent entre les couples où les tâches ménagères sont partagées de manière équitable par rapport à ceux où l'essentiel du travail est accompli par la femme.
Les couples où ces tâches ménagères sont assez bien réparties, dits "modernes", sont aussi ceux qui ont une perception plus lâche du mariage.

 
Dans ces couples modernes, les femmes ont aussi souvent un niveau d'éducation élevé et un emploi bien rémunéré, ce qui les rend moins dépendantes économiquement de leur mari. Elles peuvent donc s'en sortir plus facilement en cas de divorce.
 
 
En conclusion, plus un homme travaille beaucoup à la maison, plus la proportion de divorces augmente